Architecture hospitalière : l’incroyable évolution des hôpitaux !

Lieux de soins ou de travail, les hôpitaux sont aujourd’hui bien plus que de simples édifices destinés à accueillir les patients et le personnel. Au cours des dernières décennies, ils ont subi de nombreuses transformations. Espaces complètement repensés, en symbiose avec la nature et l’humain, les constructions d’aujourd’hui n’ont (presque) rien avoir avec les constructions d’hier.

Victor Horta, l’avant-gardiste

Au départ, les bâtiments hospitaliers ont été conçus comme des espaces ayant pour seule fonction de traiter les maladies. Cependant, certains architectes ont rapidement compris l’influence qu’ils pouvaient avoir sur le bien-être des malades et ont ainsi intégré la dimension humaine à leurs réalisations. C’est notamment le cas de Victor Horta, célèbre architecte de l’Art nouveau, à l’origine du projet architectural du Centre Hospitalier Universitaire Brugmann (CHU Brugmann)[1]

Cité-jardin hospitalière située au cœur de la région bruxelloise, cet établissement était en avance sur son temps notamment en alliant à la perfection fonctionnalité, esthétisme et humanisme. Divisé en pavillons, il permettait aux malades de circuler librement au sein de leur unité de soins afin de bénéficier de l’air et de la luminosité extérieurs, tout en évitant la propagation de maladies. A l’époque déjà, Horta mettait en évidence les vertus thérapeutiques que pouvait avoir le site hospitalier sur la santé psychique et physique des patients. Il a donc soigné l’architecture de ses bâtiments et veillé à créer une atmosphère bienveillante au sein du parc, afin de garantir aux pensionnaires un sentiment de bien-être, propice à leur guérison.

Cependant, au cours des décennies, le site a atteint ses limites et n’arrivant plus à répondre aux nouvelles aux exigences, il a subi quelques transformations. En 1992, le CPAS de Bruxelles, à l’époque gestionnaire de l’hôpital, initie un ambitieux projet de rénovation qui marque le renouveau de l’hôpital. Après quinze ans de travaux, cinq nouveaux bâtiments voient le jour et donnent ainsi une seconde jeunesse au site Horta. Par la suite, le CHU Brugmann redynamisera son pôle ambulatoire en ouvrant une nouvelle polyclinique. Plus moderne et conviviale, elle facilite l’accessibilité à une médecine spécialisée de qualité et se fond parfaitement dans le décor.  Bien que l’on dénombre quelques démolitions, rénovations ou encore nouvelles constructions, le site Horta de l’hôpital Brugmann garde de nombreuses traces de son passé et préserve l’empreinte intemporelle de son concepteur.  

 L’humain au cœur de l’hôpital…

A l’heure actuelle, il est quasiment impensable de concevoir et de construire un nouvel hôpital, un nouveau bâtiment voire même une nouvelle unité sans faire de « l’homme » la notion centrale, autour de laquelle tout doit se déployer. Désormais, les établissements hospitaliers se veulent plus accueillants et chaleureux et souhaitent ainsi rompre avec leur image de lieux froids et déshumanisés. Résultat, des bâtiments à la pointe de la technologie et marqués d’une empreinte humaniste, fleurissent, à l’image du bâtiment « New Tech » des Hôpitaux Iris Sud ou encore du bâtiment « Professeur Henri Vis », de l’Hôpital universitaire des enfants Reine Fabiola (HUDERF), tous les deux inaugurés fin 2019.

Situé à Ixelles, le New Tech abrite un hôpital de jour, une unité de soins intensifs, un bloc opératoire et un service de stérilisation. En plus d’être moderne et fonctionnel, ce bâtiment se veut ergonomique. Bénéficiant des conseils avisés du personnel, les concepteurs ont veillé à ce qu’il réponde aux besoins et aux attentes de chacun, tout en leur assurant un cadre bienveillant et stimulant au sein de l’établissement. Par exemple, le trajet de soin des patients s’articule autour de la réception, ce qui limite la sensation d’attente. De plus, certaines unités ont volontairement été placées à proximité d’autres unités afin d’optimiser les déplacements du personnel soignant, notamment en cas d’urgence. Enfin, les nombreuses études attestant des bienfaits de la lumière naturelle sur l’organisme encourageant les hôpitaux à augmenter l’apport de luminosité au sein de leurs bâtiments, le New Tech s’est doté de grands espaces lumineux permettant aux patients et aux membres du personnel de bénéficier de la lumière naturelle, ce qui augmente considérablement leur confort et leur bien-être.

 Pour sa nouvelle construction, l’HUDERF a également accordé une grande importance à la luminosité. De ce fait, le bâtiment Professeur Henri Vis dispose de larges espaces baignés de lumière. L’univers coloré et distrayant offre, quant à lui, une parenthèse dépaysante aux petits patients, leur faisant presque oublier qu’ils sont dans un hôpital. Pour finir, la signalétique et les matériaux ont été choisis avec soin afin de garantir aux enfants un environnement familier et rassurant.   

…tout comme l’environnement !

En 2025, Vivalia inaugura un établissement hospitalier d’un nouveau genre, encore jamais vu en province du Luxembourg.  En effet, le futur Centre Hospitalier Régional Centre-Sud (CHR Centre-Sud) promet aux citoyens de la région, l’accessibilité à des soins de qualité au sein d’un environnement confortable, moderne et respectueux de la planète.  

Hôpital modulaire et flexible, le CHR Centre-Sud se veut symbole d’un nouveau modèle hospitalier. Capables d’évoluer et d’anticiper les pratiques et les équipements à venir, les bâtiments ont été pensés pour tenir compte des extensions et des ajustements futurs, Inscrit dans une démarche éco-responsable, l’hôpital est non seulement durable mais poursuit également une logique de consommation énergétique dite « Nearly Zero Energy Building » et compte donc se doter de bâtiments à très haute performance énergétique.

Un autre aspect de l’engagement environnemental de l’établissement réside dans sa gestion de la biodiversité. Les patients pourront côtoyer plantes et animaux et ce, notamment grâce aux nombreuses espèces végétales locales, aux hôtels à insectes, aux ruches ainsi qu’aux nichoirs pour oiseaux présents sur le site. L’économie locale et circulaire sera également valorisée, en autre par le recours à des matériaux locaux ainsi qu’à des produits sains et durables sur tout le site. De plus, un parc public sera créé à l’arrière de l’hôpital et des jardins thérapeutiques seront aménagés.

La construction d’un hôpital prend généralement de nombreuses années. De la conception à l’inauguration, tout est pensé et étudié afin d’intégrer les dernières tendances et technologies, voire même d’anticiper celles à venir, mais ce n’est pas la seule préoccupation : La dimension humaine prend également de plus en plus d’importance et la maximisation du bien-être des patients et du personnel est enjeu majeur. Soigner dans un environnement empreint d’humanisme constitue sans doute le défi de demain.

[1] Détaillé dans l’ouvrage « Brugmann l’Hôpital-jardin de Victor Horta », de Patrick Burniat et Judith le Maire paru en 2011

photo : copyright Archipelago

En visitant, utilisant ce site web et en prenant contact avec le responsable du traitement, vous consentez expressément à ce que nous recueillions et traitions, selon les modalités et principes décrits dans nos politiques de confidentialité, vos données à caractère personnel.
J'accepte